AtoPhotos

Népal

Arrivée à Kathmandu

22 & 23 mars 2018

Paris est en grève, départ le 22 mars à 7h30 en covoiturage jusqu’à l’aéroport Charles de Gaulle. Le décollage se fait avec quelques heures de retard, ce qui est visiblement une tradition avec la compagnie Air China. 11 heures de vol – trois films – jusqu’à Chengdu pour y faire une escale de 5 heures car le vol suivant est de nouveau retardé, puis encore 3 heures de vol pour enfin arriver à Kathmandu. La demande de visa à l’aéroport me prend près de 2 heures et on approche déjà de la fin de journée quand le taxi partagé avec d’autres français rencontrés dans l’avion me dépose à l’hôtel dans le quartier de Paknajol. L’établissement réservé sur Air B&B avant le départ s’avère plein, mais le patron me fait monter sur sa moto pour me déposer dans l’hôtel de son oncle, dans le très touristique quartier de Thamel.

Ça fait bientôt 35h que je voyage et il fait maintenant nuit, mais je ne peux résister à une petite balade dans le quartier. La poussière, la pollution, les odeurs d’épices et d’encens, le dépaysement est déjà total. Je n’ai pas fait vingt mètres qu’on essaie de me vendre du crack, de l’opium, du LSD, du “very good hash”, etc. Mais très gentiment et il suffit de décliner poliment, ils n’insistent pas (pas comme en Inde !).

Une assiette de délicieux Mo-Mo et au lit, premier dodo depuis ma nuit à Paris deux jours plus tôt !