AtoPhotos

Népal

Fin du trek

4 avril2018

04.04.2018, Pokhara.

Le Machhapuchhare,  “queue de poisson” en népalais en raison de son double sommet aisément identifiable de loin, est de nouveau visible au réveil. Cette montagne sacrée est interdite aux alpinistes.

Pour cette dernière journée la difficulté ne sera pas la toute petite marche de 7 km jusqu’à Nayapul mais plutôt de trouver de trouver une place dans un bus vers Pokhara. Une fois la partie administrative de fin de trek effectuée on attend sur le bord de la route qu’un bus ou minibus aille dans notre direction. Après quelques minutes on grimpe dans un bus local qui se révèle bondé. Je me case à l’avant à côté du conducteur, entre une mamie et une maman avec son bébé, pendant les trois heures de route nécessaires pour faire les 19 km. De retour au Snow Leopard à Pokhara.

Ce trek était une super expérience. Un premier trek pour moi déjà, j’ai pu voir que sans entraînement j’avais largement la condition physique pour le faire (à part les genoux qu’il faudra que j’entraine un minimum la prochaine fois). La satisfaction d’être allé jusqu’en haut, et d’avoir eu une météo plutôt clémente. Et globalement un grand bien être, les heures de marche quotidiennes étant non seulement un bon exercice physique mais aussi un très bon support à la méditation, dans le calme des montagnes. Sans parler des innombrables paysages qu’offre ce trek, aussi variés que sublimes. C’était aussi de très belles rencontres : Mylène, Raja et Chandra, mais aussi nos hôtes et les trekkeurs de tous pays côtoyés sur le chemin ou dans les lodges au coin du feu.

Et quelques chiffres pour terminer, car ce trek c’était aussi :

105 Km
à pied
12200 m
de dénivelé cummulé +
24000 m
de dénivelé cumulé total
Carte TrekNépal ABC
Carte TrekNépal ABC

Prochaine étape : quelques jours à Pokhara où il y a plein de trucs sympas à faire !