AtoPhotos

Népal

Poon Hill

29 mars 2018

29.03.2018, Ghorepani.

J’ai eu le luxe d’avoir une chambre pour moi tout seul, mais la nuit fut courte. Des murs en bois fin et bien aérés, sans volets, et couché sous un gros orage. Au rythme d’un éclair toutes les deux secondes le tonnerre fait vibrer toute la chambre et la grêle complète le concerto. Heureusement que la grosse couverture népalaise en laine tient bien chaud car je n’ai pas de sac de couchage.

Réveil à 4h45 sans avoir vraiment dormi, et on part à 5h00 en direction de Poon Hill (3210m) pour voir le lever du soleil sur les montagnes. Il fait nuit, on marche à la lueur des lampes frontales, dans la glace et la neige. Malgré le froid et la nuit il y a foule de si bon matin et ça bouchonne dans l’obscurité sur l’étroit escalier de pierres glissantes ! Poon Hill au lever du soleil est un “incontournable” très touristique, il faut faire avec. On ne reverra jamais autant de monde sur le reste du trek, loin de là. La montée nous prend environ une demi-heure – à un bon rythme ! – dans un silence seulement troublé par les respirations essoufflées des marcheurs. Il n’y a “que” 310m de dénivelé positif, mais à plus de 3000 mètres il y a 30% d’oxygène en moins dans l’air et ça se ressent dès qu’on fait un effort physique.

Le ciel bouché les jours précédents s’est heureusement dégagé grâce à l’orage de la nuit, et on peut ainsi admirer un superbe levé de soleil dont les premiers rayons commencent par embraser les plus hauts sommets. La visibilité n’est certes pas parfaite, mais on a déjà beaucoup de chance comparé aux jours précédents. La vue est magnifique sur les sommets enneigés du Dhaulagiri (8167 mètres), des Annapurna, du Macchapuchhre (6997 mètres) et du Manaslu (8163 mères) !

Nous redescendons sur Ghorepani pour prendre le petit déjeuner et nous réchauffer avec un indispensable thé masala. Les nuages de la veille disparus révèlent un inattendu panorama derrière le terrain de basket !

Départ avec tout le paquetage à 8h00 en direction de Tadapani. Le paysage est magnifique, la neige contraste avec les couleurs éclatantes des rhododendrons et le ciel bleu. Plusieurs scènes du film “sept ans au Tibet” (de Jean-Jacques Annaud avec Brad Pitt) ont été tournées par ici. Le chemin alterne les montées et descentes, 3210m de dénivelé cumulé sur la journée, ça grimace !

Il n’y a plus de chambres libres à Tadapani, nous continuons donc jusqu’au petit hameau de Chuile où le Moutain Discovery Lodge nous accueille. Il y a des chiens, des poules, une belle vue sur les montagnes, et une douche chaude !!! On en profite pour faire un peu de lessive. Les journées sont longues quand on a fini de marcher, il n’y a pas grand chose à faire une fois arrivés dans les lodges – j’ai déjà terminé tous mes bouquins -, ce qui nous force à accepter un rythme de vie différent et à réapprendre à s’ennuyer. Au final je trouve que ça fait du bien !

Fin de journée autour du poêle dans la salle principale.

(j’ai raté les photos, c’était beaucoup plus beau en vrai…)

Ghorepani Chuile

Distance: 11km
Dénivelé positif: 1400m
Dénivelé négatif: 1720m
Dénivelé cumulé: 3120m